Accueil
Reglement
Les cours
Le club photo
Psychologie a l'image
La retouche d'image
Expositions
Evènements / Agenda
Les Photographes
Galerie de photos
S'inscrire
Demande d'informations
Le bureau
Petites annonces
Liens
Forum
Aide en ligne
Cours de photographie par vidéo
Mon compte
Bannieres
Nous contacter
GALLERIE PHOTO
Franck TELLOSA

Grand gourou !

jeune photographe---------MDR j’ai débuté ma carière pro dans l’armée de l’air en 1967 comme photographe (5 ans) , apres un séjour à l’ecole nationnale de photographie je me suis installé dans les pyr.or ou j’ai crée un magasin a rivesaltes puis une petite entreprise de photographies aériennes, à la fois photographe et pilote j’ai pratiqué cette activité pendant 20 ans.Je suis un précurseur dans le domaine de la photographie aerienne a 360°.président fondateur de nicephore 66 j’ai voulu creer une dynamique de cours et d’echanges culturels pour tous,ceci a fins de donner a notre noble art la place qu’il mérite en roussillon.Ce metier m’a apporté beaucoup,il est temps d’apporter aux autres ma modeste contribution à l’image photographique. Cela fait maintenant 12 ans que je donne des cours bénévolement, y aura t’il 12 ans de plus? j’en doute--------------lol


Cliquer sur la photo pour agrandir

© Copyright Franck TELLOSA - Reproduction interdite sans l'accord du photographe -

Photo postée le : 30/12/2016
Photo vue : 267 fois.
Moyenne originalité: 7/10
Moyenne qualité technique: 8/10
Moyenne qualité artistique: 9/10
Moyenne générale: 7.67/10

L’avenir : les téléphones portables comme appareil de photos.

Cette photo prise de nuit au flash m’a fortement agacé ! En effet quand je suis revenu chez moi et que je l’ai mis sur mon ordi, je me suis vite aperçu d’une certaine qualité technique (netteté et contraste du sujet) pourtant réalisé avec un I-phone. Les nouvelles générations sont très performantes et n’ont rien à voir avec les débuts, + de pixels et des programmes adaptés qui font pâlir certains ayant des appareils plus perfectionnés. La seule chose qu’il manque encore c’est le zoom qui nécessiterait un objectif flottant plus long, ce qui est impossible vu l’étroitesse du boitier. Pourquoi est-ce l’avenir ? Tout simplement parce que le téléphone cellulaire on l’a en principe toujours avec nous, et pour bien comprendre cette évolution il faut revenir un peu en arrière soit en ce qui me concerne 50 années de pratique photographique dont la plus part en tant que PRO.

Au début en école photo j’ai appris à travailler avec des chambres avec châssis dont les formats de négatifs étaient 18X24CM et même 30X40CM.source wiki daniel martin C’était amusant car on pouvait travailler avec le décentrement et la bascule ce qui nous permettait de redresser les fuyantes ou de créer des effets. De plus vu le format on tirait nos épreuves la plus part du temps par contact. Il y avait cependant un inconvénient majeur, pour le studio passe encore, mais pour le reportage trop lourd, trop encombrant. De plus peu de photos à faire vu le nombre de châssis à emporter

Puis vers 1968 la plus part des pros travaillaient avec des pellicules rubans au format carré 6X6CM et ceci malgré l’invention du leicasource shinosuka wiki avec son fameux télémètre MAP à image coupée inventé bien des années auparavant. L’appareil le plus employé était le rolleiflex facilement reconnaissable car deux objectifs : au niveau qualité il était assez performant, mais il fallait tout de même pas mal de savoir faire et 1 photos sur 2 étaient bien souvent inexploitable car sur ou sous ex. de plus le système de visée par dépolis était galère en plein soleil.

A peu prés à la même époque certains ce sont mis au 24X36 ce qui apportait une maniabilité incontestable en reportage. Nikon source wikicommons

était alors leader sur le marché et son âge d’or en reportage a prouvé son efficacité durant la guerre du Viêt-Nam. Mais il manquait quelques progrès à faire et c’est la miniaturisation des systèmes qui a apporté un plus et notamment en ce qui concerne la mesure de la lumière, matricielle ou évaluative qui à mon avis est le facteur de progrès le plus significatif. De plus le zoom ou focales variables n’était pas très fiable et la plus part des photographes travaillaient avec des focales fixes.

Il a fallu quelques années pour que les programmes s’affinent jusqu'à ce que nous connaissions les performances des appareils d’aujourd’hui. Multi programmes, mesure de la lumière de plus en plus pointues, modes de MAP autofocus. Mode rafales, servo et suivis du sujet. Il n’y a d’ailleurs pas que les appareils qui se sont améliorés mais également les objectifs. Couverture de focales plus étendues sur les zoom avec une ouverture utile qui reste attrayante et Image stabilisée. De plus sur les appareils de dernière génération les ISO sont poussés jusqu'à une valeur tellement performante  qu’on se demande quand ça va s’arrêter. La photo instantanée de nuit sans flash a 30000 ISO est possible, les GPS la technique HDR directe et autres fariboles techniques devraient nous permettre de réaliser des clichés de plus en plus gouteux, car on n’arrête pas le progrès n’est-ce pas ? Bien entendus j’ai passé sous silence l’avènement du numérique qui a été une véritable révolution photographique, d’ailleurs certains ne s’en sont jamais relevé comme la firme kodak ou certains photographes allergiques aux progrès et notamment en ce qui concerne le traitement de l’image sur ordinateur.

Donc si vous avez bien suivis mon raisonnement tout est fait pour vous simplifier la tâche, rendre vos appareils plus performants et surtout facilement transportables. C’est pour cela qu’il va falloir se mettre très rapidement à l’appareil embarqué dans votre téléphone. Sans être devins je suis pratiquement sur que dans les années à venir nos futurs appareils seront des téléphones et que nos gros bestiaux encombrants seront mis au musée. Je sais j’en agace plusieurs ! Mais à cela je réponds qu’importe le flacon pourvu que soit l’ivresse ! Un photographe sera toujours un homme d’image et c’est cela qui compte.

F.Tellosa

 

 


Photo Précédente Retour à la liste des photos Photo Suivante


Commentaires des internautes

Ajouter un commentaire
Posté le 30/12/2016 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

le lendemain je suis revenus pour tester de nouveau mon iphone, mais cette fois ci de jour

la premiére photo classiquement sans techniques particulière

la deuxième avec HDR incorporé dans l'appareil et la suis de nouveau bleuffé!-------------------lol .bon on voit pas trop la différence

sur le post du site mais il y a pourtant du progrès; on le voit surtout sur les dalles blanches en bas et ceci bien que ce soit léger

 

 

Posté le 30/12/2016 par Fanfan66

visiteur

Non Je ne dirais pas comme Franck Fais un tirage de ta photo prise du tel et tu verras le piètre résultat Par c ontre oui l'avenir est aux appreils plus compacts que les reflex qui deviennnet lourds et encombrants 

Posté le 30/12/2016 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

la ça m'étonnerais fanfan vu que j'ai acheté ce modéle à cause de ses performances photographiques et il a pas mal de pixels, mais effectivement c'est à essayer

Posté le 31/12/2016 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

Bon cette photo n'est pas à noter certes car elle n'a pas été faites pour cela. Cependant j'aurai voulu avoir des commentaires sur mes dires!!!!!!!

Je pense qu'il y a beaucoup à polémiquer sur le sujet du moins j'ai la faiblesse de le croire

Posté le 31/12/2016 par Bettina Flores

membre
Originalité: 7/10
Qualité Technique: 8/10
Qualité Artistique: 9/10

Merci pour ce cours sur les appareils photos avec leurs qualités et leurs limites. J'aime cette crèche rustique avant et après avec une préférence pour la photo d'après... qui dénote d'un gros travail de retouche : j'en suis encore loin ! lol

Posté le 31/12/2016 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

Il n'y a pas de retouches Bettina, ce sont simplement les programmes de l'appareil

mais je voulais surtout savoir ce que vous pensez de cette vision d'avenir?

Posté le 02/01/2017 par mdp66 - Martine de Pertat

expert !

euh ! Franck ... j ' emets des  réserves sur les qualités photos portable, surtout en agrandissement - mais il faut reconnaître qu 'ils ont fait des progrés énormes et ont bien compris que c 'était peut-être le futur de l 'appareil photo . Il y a encore de la marge et le bon vieux ou récent reflex a encore de l 'avenir - 

Posté le 03/01/2017 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

Merci martine de me donner ton point de vue

Posté le 29/01/2017 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

50 ans d'histoire photographique---------------ça commence à faire!

Au début de ce sujet j'ai fait une petite rétrospective du matériel employé depuis 50 ans avec un peu, mais vraiment un peu des avancés techniques, principalement accés sur les formats pour aller jusqu'a l'appareil photographique télèphone.

Dans mes archives j'ai quelques photos de moi avec divers appareils d'anthologie qui appartiennent désormais au passé

Ici la chambre linhoff 4X5 inch soit 6X9CM de format standart. Elle etait pratique pour photographier de petits objets et pour redresser les fuyantes.

La c'est le fameux rolleiflex bi-objectif. Il était performant en reportage. Su cette photo je couvrai le reportage d'un mirage c'étant posé sur le ventre. Autour de la neige carbonique. Le pilote s'en est tiré avec une grande frayeur!

la c'est un petit 24X36 peut être un leica. Ptain j’étais mince à l'époque-----lol plus tard je me suis payé un nikon FTN le top à l'époque

 

 

Posté le 29/01/2017 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

Panoramiques en aérien , effectués avec une chambre alpa 360°. Il semblerait que j’ai été le second dans le monde à rèaliser ce type de prises de vues en aérien
Le premier étant Emile Shultes un suisse. La gagure était de taille pour une petite entreprise, l’appareil coutait l’équivalent de 20000 euros l’hélicoptère quant à lui 1000 euros de l’heure. Il était ors de question de se tromper dans les réglages et j’avais pas droit à l’erreur. De plus tout etait compliqué dans ce type de photos, le numérique n’existait pas encore. Le négatif pour un 360° faisait 40cm. Je me souvient de la tète du chef de labo, de ce qui était le plus gros laboratoire pro du sud de la France lorsque je lui ai emmené des tirages a faire, le pauvre !!! il y a passé une journée. Le résultat était cependant incroyable un panneau de 12 mètres de long , d’ailleurs un de ces panneaux est resté des années durant au palais des congrès de Narbonne.
A cette occasion on m’avait monté non pas en hélicoptére mais en grue a 50 mètres d’altitude, dans une nacelle au dessus des toits de la ville. Et oui !! à cette époque j’étais le photographe des altitudes, à la fin d’ailleurs de mon activité on ne faisait appel à moi que pour les prises de vues dangereuses et compliquées, cela m’agacè quelques peu, il est d’ailleurs à noter qu’étant pilote j’avais effectivement la corde sensible du savoir faire aéronautique, et quand on voyait la somme de travail administratif pour obtenir les autorisations de certains types de PDV c’étais plus que nécéssaire. En ce qui concerne l’expérience 360°. Je me souvient d’une photo prise au Canigou, imaginez vous les pieds balan à la porte de l’aéronef être obligé de vous pencher avec votre appareil et son mat qui pèse 30kg et que je descendais sous les patins. Il est à noter qu’a l’occasion je faisais de la musculation pour pouvoir tenir mon appareil dans de bonnes conditions (véridique). Parfois en photos faut se donner les moyens de----et ça n’a rien a voir avec la technique photographique mais c’est un complément indispensable. Bien entendu j’étais attaché, ne pouvant pas prendre de parachutes à cause des risques d’ouverture intempestive, et il ne faut pas oublier que le rotor principal n’étais pas loin. Bref !! sur le Canigou j’ai eu franchement peur, car lorsqu’on photographie la terre vu d’en haut pas de problèmes, c’est plat. Mais il en va tout autrement quand vous êtes à la verticale d’une paroi en montagne, cela fait des décharges électriques dans une partie du corps que je ne nommerais pas. La aussi je passais un peu pour un fou chez mes collègues, mais pas les journalistes qui eux se régalaient de me voir et de me prendre en photo, ce qui m’a valu quelques articles locaux et nationaux, et même une lettre de félicitations du ministre de la culture (Jack-Lang à l’époque) ainsi que du PDG fondateur du club-méditerranée pour qui j’avais réalisé quelques trucs. Cependant cette expérience certes intéressante comporte de ma part un petit regret. En pratiquant je me suis très vite aperçu qu’en effectuant des PDV verticales ou ont avais les métrés et un panoramique total de paysages aérien et sol on pouvait peut être réaliser des œuvres en 3d. Imaginez vous un peu si vous aviez une vue de votre village ou de votre quartier, et si vous pouviez rentrer dans les rues et les maisons !!.
Cette technique est actuellement en train de se réaliser grâce à certains logiciels et l’informatique, mais pour le moment au sol. Peut être ne verrais-je pas ces fabuleuses réalisations mais les plus jeunes oui !!
Voilà je voulais vous raconter cette histoire et cette expérience qui à maintenant « déjà » 25 ans . C'est probablement l'appareil le plus barbare que j'ai eu l'occasion d'approcher

Posté le 08/02/2017 par Franck TELLOSA

Grand gourou !

puis ça progresse tout le temps

Les modèles haut de gamme

Samsung Galaxy S7 et S7 edge
Il n'y a pas si longtemps, les Samsung Galaxy S6, S6 edge et S6 edge+ constituaient les meilleurs photophones grand public du marché. Leur succéder n'est donc pas chose aisée. Mais les Galaxy S7 et S7 edge font mieux que ça encore. Le constructeur a en effet pris le risque de passer d'un capteur de 16 Mpx sur les précédents modèles à un autre de 12,2 Mpx sur les nouveaux. Le postulat étant qu'une densité moindre offre de plus grands photosites, capables de capturer davantage de lumière. Au final, non seulement les capacités en basse luminosité des capteurs des S7 et S7 edge sont effectivement meilleures, mais ces modèles se permettent en plus de conserver un niveau de détails très proche de celui de leurs prédécesseurs. On note aussi l'arrivée du Dual Pixel AF, une technologie de mise au point hybride héritée de certains reflex Canon, avec une excellente réactivité à la clé. Au final, les deux derniers-nés haut de gamme de Samsung s'imposent presque sans coup férir comme les nouvelles références de la photo mobile.
 





Contacter le WEBMASTER

.::Mentions légales::.
Nicéphore préfère les pingouins !